Pubblicato da J.V dans Actualité, Événements

Jane Birkin à l’Opéra Garnier de Monte- Carlo pour un hommage à Serge Gainsbourg

Jane Birkin présentera ''Birkin / Gainsbourg - le Symphonique'' le 11 mai prochain à l'Opéra Garnier. Elle sera accompagnée par l'orchestre philarmonique de Monte-Carlo
Partager nouvelles:

Jane Birkin débute sa carrière au cinéma à 18 ans en Angle­terre, dans le film de Richard LesterLe Knack et comment l’avoir. Elle pour­suit sa carrière d’ac­trice en 1966 sous la direc­tion de Miche­lan­gelo Anto­nioni dans le film scandale Blow Up, Palme d’or du Festi­val de Cannes.

En 1969, elle rencontre Serge Gainsbourg sur le tournage de “Slogan” film de Pierre Grimblat. Deve­nue sa compagne et sa muse, elle enre­gistre avec lui Je t’ai­me… moi non plus. Le disque se vend à un million d’exemplaires en quelques mois, et c’est ce qui lui permet de débu­ter une carrière en paral­lèle dans la chan­son. Leur fille Charlotte Gainsbourg naît en 1971.

Le premier album de Jane, Di Doo Dah, sort en 1973. En 1975, les amants terribles sont de retour avec Je t’aime moi non plus, le film. Jane quitte Serge à la fin des années 70. Elle vit alors avec le réalisateur Jacques Doillon, avec qui elle aura une fille, Lou. Gainsbourg souffre de la séparation et le lui avoue en lui livrant Baby Alone in Baby­lone (1983). Cet album sera disque d’or. Jane, bouleversante interprète des fêlures de l’auteur, fait frissonner la complicité des amants désunis derrière chaque note de Fuir le bonheur de peur qu’il ne se sauve, des Dessous chics, ou de Norma Jean baker. Les années 80 sont glamour, et Jane, est en état de grâce.

Après la sortie de Lost song en 1987, Jane monte sur scène au Bataclan. En 1990, Gainsbourg lui consacre un nouvel album-déclaration : Amours des feintes. Ce sera le dernier. Il s’éteint le 2 mars 1991. Elle devient alors la première ambas­sa­drice de l’au­teur-compo­si­teur.

En 1996, année de Versions Jane, où différents artistes comme Les négresses vertes, Goran Bregovic ou le percussionniste sénégalais Dudu N’Diaye Rose. Ils réorchestrent 15 œuvres du répertoire de Gainsbourg.

A la suite du tremblement de terre et de la catastrophe nucléaire de Fukushima, Jane se rend au Japon pour participer à un concert de soutien aux victimes. C’est à l’occasion d’un concert de soutien aux victimes de fukushima que Jane rencontre Nobuyuki Nakajima. Le fameux pianiste arrangera les chansons de Gainsbourg façon jazzy pour une tournée en hommage des 20 ans de sa disparition, Serge et Jane « VIA JAPAN ».

En novembre 2008, elle sort le premier album dont elle signe tous les textes, Enfants d’hi­ver, concré­ti­sant un projet qui aura mis 40 ans à éclore. En 2013, Jane Birkin, Michel Piccoli et Hervé Pierre créent une lecture inspirée de soixante textes choisis dans l’intégralité de l’oeuvre de Serge Gainsbourg : « Gainsbourg, poète majeur ».

Afin de rendre de nouveau un nouvel hommage au chanteur, elle sera le 11 mai 2017 à l’Opéra Garnier Monte-Carlo, accompagnée par l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo. Ce nouveau spectacle est baptisé Arabesque

Prix : 72.50€

Plus d’informations et réservations sur montecarlolive.com

Site officiel www.janebirkin.net